Legimobile
accueil

18 — Textile : industrie textile

CLASSIFICATION DES OUVRIERS Classification par branche : Classification des ouvriers d'entretien, de transport,de chaufferie et eaux et des ouvriers des services généraux ANNEXE I Accord du 13 janvier 1983

en vigueur étendu

Classification des ouvriers d'entretien, de transport, de chaufferie et eaux.

Classification générale par catégorie

M 1 (coefficient 120)

Pour les postes de manoeuvre, voir les définitions des services généraux.

M 2 (coefficient 125)

Pour les postes de manoeuvre, voir les définitions des services généraux.

OS 1 (coefficient 131)

Ouvrier occupé de façon régulière à des travaux simples mais variés nécessitant une spécialisation et une adaptation rapidement acquises (moins de 1 mois) et utilisant un outillage peu complexe.

Est également classé dans cette catégorie l'ouvrier travaillant avec un ouvrier professionnel auquel il apporte son aide.

OS 2 (coefficient 138)

Ouvrier exécutant des travaux courants ou de série, à la main ou sur une machine-outil, nécessitant une connaissance élémentaire du métier. Il a une certaine pratique permettant une mise au courant et une adaptation assez rapide.

Il peut travailler avec un ouvrier professionnel en concourant à l'exécution de son travail.

OP 1 (coefficient 145)

Ouvrier professionnel exécutant des travaux impliquant des connaissances sanctionnées par un CAP ou acquises par une pratique du métier. Il doit pouvoir prendre certaines initiatives ou responsabilités.

OP 1 (coefficient 152)

Ouvrier répondant à la définition ci-dessus, mais ayant une expérience de deux ans dans le poste.

OP 2 (coefficient 160)

Ouvrier qualifié ayant la maîtrise de son métier et apte aux travaux courants de plusieurs spécialités. Il doit faire preuve d'initiative et savoir prendre des responsabilités. Sa qualification requiert une longue expérience acquise comme OP 1.

OP 3 (coefficient 180)

Ouvrier très qualifié possédant par formation et expérience une entière maîtrise de son métier. Il est spécialement chargé des travaux difficiles impliquant autonomie (c'est-à-dire la possibilité de travailler seul sans consignes précises ou contrôles fréquents).

OHQ (coefficient 210)

Ouvrier hautement qualifié possédant de par sa formation professionnelle et une expérience approfondie la parfaite maîtrise d'une spécialité de grande technicité.

Nomenclature d'emplois par secteur.

CATEGORIE

MECANIQUE-ELECTRICITE

BATIMENT

TRANSPORT

CHAUFFERIE

M. 1 (Coef. 120).









M. 2 (Coef. 125).









O.S. 1 (Coef. 131)

Aide-ouvrier professionnel

Aide-électricien.

Aide compagnon



Badigeonneur



Aide-conducteur (20)



Traitement des eaux (29)

O.S. 2 (Coef. 138)

Ouvrier sur machines outils (2)



Conducteur de camionnette, camion jusqu'à 3,5 t/CU



O.P. 1 (Coef. 145).

Soudeur-braseur. Ajusteur (3).

Soudeur, forgeron (4).

Ouvrier sur machine-outil (5).

Electricien (6).

Peintre-vitrier (16). Plombier-zingueur (17).

Menuisier (18). Maçon.

Charpentier (19)

Conducteur de camion poids lourds (plus de 3,5 et moins de 20 t/CU (22).

Mécanicien-auto (23).

Conducteur de car (24).

Conducteur de chaudières (30)

O.P. 2 (Coef. 160)

Chaudronnier, tuyauteur, soudeur (7).

Ajusteur (8).

Ouvrier sur machines-outils (9).

Mécanicien-ajusteur (10).

Electricien (11).

Menuisier (20).

Maçon, plâtrier, cimentier.

Charpentier (21).

Conducteur de camion, mécanicien.

Mécanicien-auto (25).

Conducteur de car, mécanicien (26).

Conducteur de camion poids lourds (20 t/CU et plus) (27).

Conducteur de chaudières (31).



Traitement des eaux (32).



O.P.3 (Coef. 180)

Chaudronnier, tuyauteur, soudeur (12).

Monteur (13).

Mécanicien-ajusteur (13 bis).

Electricien (14).





Conducteur de chaudières (33).

Conducteur de machines alternatives (34) à vapeur.

Conducteur de turbo-alternateurs (35).

O.H.O. (Coef. 210)

Dépanneur d'automatismes (15).







Les chiffres entre parenthèses renvoient à des définitions complémentaires d'emploi.



Définitions des emplois figurant dans la nomenclature.

Ces définitions n'ont pour objet que d'aider au classement de certains emplois, les critères de classification restant ceux des définitions des catégories d'ouvriers d'entretien.

MECANIQUE. - ELECTRICITE

1. Aide-électricien (OS 1) :

Ouvrier chargé d'effectuer, sur instructions, des travaux simples n'exigeant que des connaissances élémentaires, telles que :

- travaux préparatoires ou complémentaires d'installation (il aide à la pose de lignes) ;

- petit entretien de l'appareillage et des moteurs ;

- montage et démontage de moteurs sur machines.

2. Ouvrier sur machine-outil (OS 2) :

Ouvrier chargé d'exécuter des pièces courantes sur machine-outil :

il est capable de lire un plan simple.

3. Ajusteur (OP 1) :

Ouvrier chargé d'exécuter des travaux courants d'ajustage.

4. Soudeur, forgeron (OP 1) :

Ouvrier chargé de façonner des pièces à la forge, d'exécuter des travaux de soudure et de brasage.

5. Ouvrier sur machine-outil (OP 1) :

Ouvrier chargé d'exécuter des pièces, d'après plans, sur une machine-outil telle que tour, fraiseuse, etc.

6. Electricien (OP 1) :

Ouvrier chargé d'exécuter tous travaux courants d'électricité, montage de lignes basse tension, branchement d'appareils, lecture de schémas, entretien et dépannage des moteurs et de leur appareillage, câblage d'armoire, etc.

7. Chaudronnier, tuyauteur, soudeur (OP 2) :

Ouvrier chargé de travailler les métaux en feuilles : traçages, dressage, formage, soudure (connaît plusieurs modes de soudage sur différents métaux), etc., d'après plans, ainsi que des travaux de tuyauterie, chauffage, etc.

8. Ajusteur (OP 2) :

Ouvrier chargé d'exécuter des travaux d'ajustage précis, des assemblages d'éléments de machine et la réalisation de pièces mécaniques avec éventuellement soudure.

9. Ouvrier sur machines-outils (OP 2) :

Ouvrier chargé d'exécuter toutes pièces d'après plan sur machines-outils classiques telles que tour, fraiseuse, etc. Prépare ses outillages.

10. Mécanicien-ajusteur (OP 2) :

Ouvrier chargé d'effectuer le démontage et le remontage de machines diverses de fabrication, leur réglage, ainsi que tous les travaux courants s'y rapportant.

11. Electricien (OP 2) :

Ouvrier répondant à la définition de l'électricien OPI connaissant en outre les installations et le matériel de l'usine.

Doit pouvoir déceler, dans l'entreprise, les causes d'incidents sur le réseau basse tension et sur le matériel électrique et y remédier.

Doit pouvoir assurer le montage de réseaux d'éclairage et de force motrice, basse tension.

12. Chaudronnier, tuyauteur, soudeur (OP 3) :

Ouvrier qui, tout en répondant à la définition du chaudronnier-tuyauteur-soudeur OP 2, est chargé de réaliser des pièces ou des ensembles de pièces à partir de croquis ou d'indications générales.

Le soudeur qualifié " haute pression " et le soudeur " toutes positions " se classent par assimilation dans le présent poste.

13. Monteur (OP 3) :

Ouvrier chargé d'effectuer, d'après plans et notices du constructeur, le montage et la mise en service de machines.

13 bis. Mécanicien, ajusteur (OP 3) :

Ouvrier chargé, sur indications sommaires, de réaliser la réparation, l'adaptation, la transformation mécanique de sous-ensembles ou de machines, impliquant une grande précision d'exécution. Il effectue tous les travaux de préparation et d'exécution s'y rapportant.

14. Electicien (OP 3) :

Ouvrier qui, tout en répondant à la définition de l'électricien OP 2, est chargé de réaliser, à partir de schémas, des installations industrielles, des montages de tableaux, d'appareillage haute et basse tension, de commande électromagnétique, de postes de transformation ou de signalisation.

Il doit avoir des notions d'électronique lui permettant de localiser l'origine des incidents.

15. Dépanneur d'automatismes (OHQ) :

Ouvrier électricien ou mécanicien ayant reçu une formation théorique actualisée et possédant une expérience professionnelle confirmée ; il est chargé d'exécuter - avec une méthode préétablie et en faisant intervenir de façon liée outre sa spécialité l'une ou plusieurs des techniques électronique, hydraulique, pneumatique - tous travaux de montage, dépannage, contrôle des matériels de production et annexes les plus complexes.

BATIMENT

16. Peintre, vitrier (OP 1) :

Ouvrier chargé d'effectuer tous travaux de peinture au pinceau, au rouleau et au pistolet, sur bâtiments et machines, d'entretien des verrières et vitrages. Il est capable de couper et poser des verres. Il peut avoir à préparer sa peinture.

17. Plombier-zingueur (OP 1) :

Ouvrier chargé d'exécuter des travaux courants de plomberie, sanitaire, ferblanterie, zinguerie, petite tuyauterie, montage de chauffage, etc., ainsi que de soudure ou de brasage.

18. Menuisier (OP 1) :

Ouvrier chargé d'effectuer tous travaux de menuiserie courante, d'utiliser toutes machines à bois. Effectue des réparations à l'atelier ou sur chantiers.

19. Charpentier (OP 1) :

Ouvrier chargé de faire les travaux courants de construction et réparation de charpente.

20. Menuisier (OP 2) :

Ouvrier qui, tout en répondant à la définition de menuisier OP 1, est chargé d'effectuer des ensembles complexes.

21. Charpentier (OP 2) :

Ouvrier chargé d'effectuer la construction et la réparation de charpente de bâtiments, charpente et bâtis de grosses machines, échafaudages. Il utilise toutes machines à bois. Il travaille d'après plans ou croquis.

TRANSPORTS

22. Conducteur de camion poids lourd (OP 1) :

Ouvrier conduisant un camion ou un tracteur de plus de 3,5 tonnes et de moins de 20 tonnes de charge utile pour effectuer des transports d'après ordres écrits ou oraux. Aide éventuellement au chargement et au déchargement. Effectue le graissage et l'entretien courants des véhicules.

23. Mécanicien-auto (OP 1) :

Ouvrier chargé des travaux courants d'entretien et de réparation du matériel automobile.

24. Conducteur de car (OP 1) :

Ouvrier titulaire du permis de conduire " Transports en commun " chargé de la conduite d'un car ; Il doit être capable d'assurer le dépannage courant (carburateur, bougies, changement de roues, etc.).

25. Mécanicien-auto (OP 2) :

Ouvrier qui, tout en répondant à la définition du mécanicien-auto OP 1, a, grâce à l'expérience acquise comme OP 1, une bonne connaissance des moteurs, de leurs appareils auxiliaires et sait effectuer tous travaux de montage et de réglage.

26. Conducteur de car mécanicien (OP 2) :

Ouvrier qui, tout en répondant à la définition du conducteur de car OP 1, a une bonne connaissance des moteurs, de leurs appareils auxiliaires et sait effectuer les réglages sur son véhicule et certains travaux de réparation.

27. Conducteur de camion poids lourd (OP 2) :

Ouvrier conduisant un camion de 20 tonnes et plus de charge utile pour effectuer des transports d'après ordres écrits ou oraux. Aide éventuellement au chargement et au déchargement. Effectue le graissage et l'entretien courants du véhicule.

CHAUFFERIE

La classification ci-dessous ne concerne que des salariés dont les fonctions définies constituent l'occupation normale.

28. Aide-conducteur (OS 1) :

Ouvrier aidant le conducteur. Il a connaissance des consignes minima de conduite de la chaufferie. Il est apte à assurer la conduite en cas d'absence momentanée du conducteur, sous le contrôle du responsable de l'installation ; éventuellement, effectue des travaux de manutention.

29. Traitement des eaux (OS 1) :

Ouvrier chargé du contrôle des eaux et de l'exécution des opérations de traitement des eaux sous la responsabilité de son chef.

30. Conducteur de chaudières (OP 1) :

Ouvrier chargé de la conduite de chaudières de puissance unitaire inférieure à 1 800 thermies. Il assure tous travaux de conduite et de surveillance ; il doit pouvoir déceler les pannes et remédier aux pannes simples.

31. Conducteur de chaudières (OP 2) :

Ouvrier chargé de la conduite de chaudières d'une puissance unitaire de 1 800 à 9 000 thermies. Il assure la surveillancce et conduite des installations. Il doit pouvoir déceler les pannes et remédier aux pannes simples.

32. Traitement des eaux (OP 2) :

Ouvrier responsable de la conduite du poste de traitement des eaux.

33. Conducteur de chaudières (OP 3) :

Ouvrier chargé de la conduite de chaudières d'une puissance unitaire supérieure à 9 000 thermies. Il assure la surveillance et la conduite des installations. Il doit pouvoir déceler les pannes et remédier aux pannes simples. Il peut coordonner le travail d'aide-chauffeur. Il peut avoir à effectuer le contrôle des eaux et à assurer la conduite du poste de traitement des eaux, ainsi que la surveillance des compresseurs.

34. Conducteur de machines alternatives à vapeur (OP 3) :

Il en assure l'entretien et, éventuellement, assure également la surveillance des tableaux de distribution d'énergie électrique vers les ateliers et celle des compresseurs. Il peut avoir à effectuer le contrôle des eaux et à assurer la conduite du poste de traitement des eaux.

35. Conducteur de turbo-alternateurs à vapeur (OP 3) :

Il assure la surveillance de l'appareillage électrique et de la distribution de l'énergie vers les ateliers et, éventuellement, celles des compresseurs. Il assure l'entretien courant de l'installation et, en cas d'arrêt, collabore à la remise en état. Il peut avoir à effectuer le contrôle des eaux et à assurer la conduite du poste de traitement des eaux.


Date de dernière modification : jeudi 13 janvier 1983
Date d'entrée en vigueur : jeudi 13 janvier 1983
Date de signature : jeudi 13 janvier 1983
accueil